Remonter sa montre, ce qu’il faut comprendre

Remonter une montre peut être un geste anodin pour les plus rodés. Cependant cela peut s’apparenter à un vrai parcours de combattant pour les autres. La possession d’une montre, qu’elle soit manuelle ou automatique nécessite quelques connaissances pour bien la remonter.

Réserve de marche, une notion à comprendre

La réserve de marche se définit par l’indication du temps restant avant l’arrêt d’une montre. La réserve de marche n’est valable que pour les montres qui emmagasinent de l’énergie pour fonctionner. Ainsi les montres avec piles n’ont pas de réserve de marche.

Cela implique alors que dès que cette réserve se vide, la montre ne marche plus. C’est dans cette perspective qu’il importe de remonter sa montre suivant des fréquences variées. Ainsi, cette réserve doit être alimentée afin d’éviter des dysfonctionnements.

Les couronnes, types et positions

La couronne, aussi appelée couronne de remontoir est le bouton mis sur le côté de la carrure d’une montre. La couronne sert à régler l’heure, ainsi que la date et le jour affichés dans le cadran.

La couronne classique est la plus répandues. Présente sur tous les modèles, sa fonction principale a déjà été énoncée antérieurement. Il reste juste à notifier que le réglage se fait suivant diverses positions qui seront mentionnées ultérieurement.

La couronne vissée tient à pallier les faiblesses de la couronne classique face à l’étanchéité. Ce point a alors fait d’innombrables innovations et connait une évolution certaine. C’est par cela que la plupart des montres de plongée ne possèdent que des couronnes vissées. Pour le remontage, il suffit d’enlever la visse et la couronne s’utilise comme une couronne classique.

Pour bien remonter sa montre, il faut bien connaître les positions de la couronne.

Ainsi, on retrouve :

  • La position zéro ou position normale pour un remontage manuel des montres mécaniques
  • La position 1, là où la trotteuse des secondes marche toujours, est utilisée pour le changement de date
  • La position 2, cas où la trotteuse est à l’arrêt, est employée pour le réglage des heures.

Remontage manuel et automatique

Le remontage manuel doit se faire systématiquement pour ne pas que la montre s’arrête. Cela implique donc le remontage doit se faire avant que la réserve de marche ne se vide.

Le remontage manuel se fait sur une fréquence journalière, ou une fois tous les deux jours. Pour mieux remonter sa montre, il est possible d’adhérer à une routine telle que remonter tous les jours sa montre avant de la mettre.

Pour se faire, il suffit de laisser la couronne en position zéro ou position normale puis de la tourner dans le sens horaire sur une trentaine de tours. Lorsque la réserve aura emmagasiné le maximum d’énergie, la couronne se bloquée. Il ne faut plus forcer à ce moment à défaut d’endommager le circuit.

Pour le remontage automatique, cela ne doit se faire que si la montre n’a pas été portée depuis un bon moment. En effet, comme son nom l’indique, le mécanisme automatique se recharge grâce aux mouvements du poignet.

Changement de date et zone de la mort

La zone de la mort n’est pas un mythe. Il existe et s’apparente plus précisément aux montres vintage. Les montres modernes ne connaissent plus ce souci.

Mais d’une manière succincte, la zone de la mort se situe entre 21h et 3h, soit le quart supérieur du cadran. Pendant ce créneau, il est conseillé de ne pas remonter la montre au risque de détériorer le système qui se met en place.

 

Laisser un commentaire