La montre résistante à l’eau : qu’est-ce que c’est ?

Une montre non adaptée qui prend l’eau est l’assurance d’un dysfonctionnement quasi-obligatoire. Aussi, lorsque l’une des mentions « waterproof », « water-resistant » ou encore « étanche » est inscrite sur la montre, la perspective est séduisante. Mais en quoi consiste cette spécificité ? Surtout qu’il existe une grande variété de ce dispositif. Ainsi, pour comprendre réellement en quoi consiste la montre qui résiste à l’eau et faire le meilleur choix pour un achat, il faudra se pencher sur certaines caractéristiques.

Définition de la montre étanche

De manière générale et comme son nom l’indique, la montre étanche résiste à l’eau ; mais pas seulement. En effet, pour être plus précis, elle résiste à la pression que l’eau peut exercer. Ainsi, ces réalisations de l’univers de l’horlogerie sont toutes indiquées pour ceux et celles amené(e)s à côtoyer régulièrement l’eau. Activités professionnelles, hobbys ou juste pour arborer un accessoire résistant, la montre waterproof est l’idéale. Pour reconnaître ce type de montre, il suffit de voir si l’indication étanche ou water-resistant est accompagnée de données chiffrées en mètre, bars ou atmosphères (ATM).

Les caractéristiques de la montre water-resistant

Des montres qui se disent waterproof à l’eau doivent répondre à des normes strictes. Pour être considérée comme étant étanche, il faut qu’elle soit conforme aux critères de la norme ISO-2281. La montre de plongée, quant à elle, doit remplir toutes les conditions liées à la norme ISO-6425. Cela veut dire qu’avant d’avoir l’un de ces titres, le garde-temps doit passer une batterie de test qui confirmera sa résistance à l’eau et à la pression. D’ailleurs, les montres sont à l’épreuve de l’eau chacune à leur manière ; une information qui est notée sur le cadran et/ou au dos de la montre.

Et pour que la prouesse technique qu’est l’étanchéité soit effective, il faut impérativement que les éléments du cadran soient solidement fixés de sorte qu’aucune ouverture ne permette d’infiltration. Le plus souvent, pour obtenir ce résultat, le boîtier et le remontoir sont vissés. Il est également fréquent que des joints étanches soient utilisés pour consolider le tout. Question matière, l’acier inoxydable est le plus courant.

Malgré tout le savoir faire que les marques et les fabricants font preuve, la montre water-resistant n’est pas éternelle. Toutefois, il est tout à fait possible de prolonger sa durée de vie. Afin d’y parvenir, il suffira d’appliquer quelques gestes simples comme la vérification de l’étanchéité après chaque manipulation de l’acabit du changement de pile ou de toute autre pièce. Pour ne rien laisser au hasard, il est préférable de s’adresser à un spécialiste pour tout check-up. Même sans modification particulière, une révision devra être effectuée tous les deux ans environ. Et toujours dans le but de travailler sur la longévité, il est conseillé d’éviter toute température trop élevée pour préserver la précieuse jointure.

Quelle montre à l’épreuve de l’eau pour quelle activité

Il existe plusieurs types de montres. Pour les différencier, il suffit de regarder les indications inscrites ; notamment sur la pression supportée par l’objet. L’une des plus résistantes est celle étanche à 20 ATM. Elle pourra aller jusqu’à 200 m sous l’eau ; donc, utilisable en plongée à cette profondeur. A 10 ATM ou étanche à 100 m, la montre se portera à la piscine sans souci. Pour pouvoir garder sa montre sous la douche, il faudra choisir une montre 5 ATM (étanche à 50 m). Les 3 ATM sont plus indiquées pour les petites éclaboussures non prolongées.

Laisser un commentaire